ACTUALITÉS

Animations

9 avril 2019

Les Journées du Tapioca. Dogbo

L’Union Nationale des Coopératives de Matériel Agricole du Bénin (UN CUMA Bénin) organisait  du 5 au 7 avril  » Les Journées du Tapioca » à la Maison des Jeunes de Dogbo , arrondissement du Couffo. Ce choix ne doit rien au hasard car cet arrondissement rassemble de très nombreuses coopératives de transformation , coopératives animées par des femmes.

Le produit du terroir visé par l’événement est le manioc. Il s’agit de l’une des plantes à racine alimentaire les plus cultivées au Bénin (deuxième culture vivrière après le maïs). Le manioc et ses dérivés (dont le tapioca, fécules issues de sa transformation) constituent la base de l’alimentation pour une très grande partie de la population béninoise.

L’Association CUMA Bénin Nouvelle Aquitaine travaille en partenariat avec l’Union Nationale des CUMA du Bénin pour accompagner les transformatrices de tapioca à Dékandji afin d’améliorer leurs capacités de production et de commercialisation. Ce renforcement de capacités des femmes par l’accès à des équipements modernes de transformation et l’organisation en coopératives d’utilisation de matériel agricole (CUMA) permettra d’améliorer leur productivité, revenus et conditions de vie.

Cependant, les transformatrices de tapioca à Dékandji  peinent à mieux commercialiser leur produit pour différentes raisons  :

– Faibles connaissances du public des mets issus de tapioca ;

– Peu de communication sur la qualité du tapioca produit à Dékandji ;

– Absence d’une stratégie collective et/ ou groupée de mise en marché du tapioca.

C’est pour contribuer à apporter une solution à ces problèmes que les présentes « Journées  de Tapioca » ont été organisées. Cette action répond aux objectifs de promotion des  filières agricoles porteuses par le Gouvernement du Bénin. Ainsi, la filière manioc est l’une des filières de l’ATDA 5 qui abrite la commune de Dogbo.

Ces journées ont été l’occasion de présenter le Super Tapioca de Dékandji  ainsi que les nouveaux conditionnements qui en garantissent la qualité. Des stands tenus par les coopératrices démontraient tout le process de transformation du manioc en tapioca.

De nombreuses communications ont été données par les animateurs de l’UN Cuma, mettant l’accent sur le travail de formation auprès des coopératrices en vu de la démarche qualité du tapioca. Durant ces journée, le premier contrat de financement a été signé par la CUMA Miawe, commune de Dogbo.

Voir la Galerie de photos