Programmes en cours

cuma Bénin - Entrepreneuriat

13 mars 2018

Développer l’entrepreneuriat coopératif au Bénin et Sénégal

Le projet  vise à agir sur les relations de cause à effet de trois problématiques actuelles de développement que sont l’amélioration de la sécurité alimentaire, l’accroissement économique local par l’entrepreneuriat, la gestion durable des ressources naturelles et de l’environnement.

 

 

L’objectif du projet est de créer de l’emploi durable auprès des femmes et des jeunes et de faire émerger un entrepreneuriat stable dans le secteur agricole, à travers l’appui aux agriculteurs familiaux dans la modernisation maîtrisée de leurs techniques et outils agricoles et le développement de leurs activités. Cela passe par le renforcement de capacités des publics cibles via la structuration du mouvement des coopératives agricoles locales et la formation et l’accompagnement des entrepreneurs agricoles coopératifs membres. L’ensemble des actions menées dans le cadre du présent projet vise à développer une agriculture accessible à tous, saine et viable (sur le plan économique, social et environnemental). De fait, ces mêmes actions participent à l’amélioration des revenus et conditions de vie des agriculteurs bénéficiaires et de la sécurité alimentaire des pays concernés

Le projet s’inspire du modèle français des Coopératives d’Utilisation de Matériel Agricole (CUMA). Ces structures démocratiques et autogérées permettent à des petits exploitants  d’acquérir collectivement des outils financièrement inaccessibles à titre individuel, de mutualiser leurs moyens de production, ceci dans le souci d’une meilleure efficacité et qualité de la production. La méthodologie d’intervention du projet est basée principalement sur le transfert de compétences entre agriculteurs du Nord et du Sud. Le lien humain, la coopération et le co-développement sont les valeurs essentielles qui insufflent la philosophie de mise en œuvre.

 

Le Bénin compte actuellement cent-vingt (120) CUMA réparties dans deux (2) Unions Régionales (Borgou-Alibori, Mono-Couffo). Parmi elles, quatre-vingt (80) sont actives et soixante (60) sont entièrement équipées en matériel agricole performant. Parmi les CUMA inactives (au nombre de quarantre), certaines attendent d’être équipées et d’autres doivent êtres dissolues afin d’en recréer de nouvelles effectives. D’ici trois ans, et grâce à l’étroite collaboration entre tous les partenaires, le projet prévoit de compter la totalité des 120 CUMA actives et équipées.

Une CUMA compte en moyenne 10 adhérents, ce qui donne un total de 1200 (mille deux cent) coopérateurs bénéficiaires directs [1]. A  terme, sachant qu’une famille est composée en moyenne de 15 membres, le projet bénéficiera à plus de 18000 personnes indirectement, rien qu’au Bénin.

 

 

Objectifs globaux :

  • Favoriser le développement économique local par l’entrepreneuriat coopératif agricole
  • Améliorer la sécurité alimentaire par l’appui à l’agriculture familiale
  • Contribuer à la gestion durable des ressources naturelles et de l’environnement

Objectif(s) spécifique(s) :

  • Renforcer les capacités des entrepreneurs agricoles, notamment des jeunes et des femmes et les rassembler au sein d’organisations professionnalisées et autonomes.
  • Principales activités prévues : Formation des leaders (Gouvernance Démocratique, Gestion administrative et financière, Plaidoyer).Accompagnement technique régulier pour le renforcement de pratiques de gestion participative et transparente (tenue des réunions statutaires: AG, CA).

 

  • :Accompagner les entrepreneurs agricoles pour l’adoption de technologies permettant d’accroitre leur productivité, de valoriser les déchets agricoles afin d’améliorer leurs revenus et leurs conditions de vie tout en réduisant la pénibilité du travail.
  • Principales activités prévues: Aide à l’équipement de 27 coopératives (21 au Bénin et 6 au Sénégal) en matériels adaptés (tracteurs d’occasion reconditionnés et accessoires). Expérimentation d’une unité de méthanisation pour l’amélioration du cadre de vie à travers la valorisation des déchets agricoles.

 

– Promouvoir le partage des connaissances Nord-Sud, Sud-Sud et l’essaimage de ce modèle entrepreneurial coopératif.

Principales activités prévues : Mise en place de missions d’échanges Sénégal/Bénin. Mise en place de missions d’échanges France/Bénin – Sénégal. Mise en place de missions de découverte avec d’autres acteurs (Nord/Sud) pour l’essaimage du modèle en Afrique de l’Ouest.

 

[1] Il ne s’agit là que d’une moyenne, les CUMA ayant souvent plus de 10 adhérents.